Home > Actualités > Ferme-ouverte Foncier et installation agricole en Île-de-France
Partager sur :
11.12.2018

Ferme-ouverte Foncier et installation agricole en Île-de-France

11.12.2018 - Dourdan.
La Confédération paysanne Île-de-France a organisé une ferme-ouverte sur la thématique de l'accès au foncier et de l'installation agricole en Île-de-France le mardi 11 décembre de 10h00 à 13h00 sur la ferme de Daniel Evain à Dourdan
Lutter contre l'accaparement du foncier pour favoriser l'installation de paysannes et paysans

Le nombre d'exploitations agricoles en Île-de-France a diminué de pratiquement un quart entre 2000 et 2010. Dans cette intervalle de temps, la surface moyenne des exploitations franciliennes est passée de à 89 à 111 ha et de 100 à 131 ha* pour les exploitations en grandes cultures.
 
En parallèle de cette concentration du foncier, nous assistons en région à un phénomène de détournement du statut d'agriculteur. En effet, nous sommes régulièrement témoins de situations purement administratives d'agriculteurs non actifs sur leur exploitation, faisant réaliser l'ensemble des travaux agricoles à façon.
 
De plus, en Île-de-France, comme dans d'autres régions, apparaissent des méga- structures entièrement gérées à façon. Ces fermes-usines peuvent d'ailleurs appartenir à des investisseurs et des organismes financiers en raison de l'absence de contrôle des structures sur les sociétés agricoles, ce qui ouvre la voie à des montages sociétaires et à des transferts fonciers opaques. Nous dénonçons plus globalement la défaillance et l'opacité du système de contrôle des structures, qui n'est plus aujourd'hui un frein à l'accaparement du foncier, et militons pour un meilleur contrôle du foncier y compris à travers les parts sociales.

Nous sommes aussi largement confrontés, dans notre région, à une artificialisation galopante des terres agricoles au profit de grands projets d'aménagement et d'activités de loisirs ; pour n'en citer que trois : le projet de cluster scientifique et technologique de Paris-Saclay sur le Plateau de Saclay-91 (400 ha artificialisés), le projet Europacity sur la commune de Gonesse-95 (300 ha menacés), le projet de village automobile sur la commune de Gazeran, près de Rambouillet-78 (20 ha menacés). Pour préserver ces terres fertiles, des projets agricoles alternatifs portés par des collectifs de citoyens et de paysans ont vu le jour à Gonesse (Collectif pour le Triangle de Gonesse) et à Rambouillet (Association ADRY) et la mobilisation paie : l'ADRY a obtenu l'abandon du projet au printemps 2018.
 
Témoignage de membres de l'ADRY lors de la ferme-ouverte sur les recours administratifs engagés et la construction en parallèle du projet de pôle agricole multifonctionnel de proximité.

La concentration, l'accaparement et l'artificialisation du foncier agricole rendent de plus en plus difficile l'installation en agriculture, spécialement pour des personnes non issues du milieu agricole.
 
Témoignage de Gaspard Manesse sur son parcours d'installation
 
A la Confédération paysanne, une de nos priorités est de permettre au plus grand nombre d'accéder au métier, de favoriser l'installation de paysannes et de paysans nombreux, en lien avec leur territoire pour des campagnes dynamiques.
Aussi la Confédération paysanne portera fermement auprès de la SAFER de notre région :
 
* l'usage du droit de préemption et de division sur les terres agricoles pour favoriser en priorité l'installation de nouveaux paysan.ne.s plutôt que l'extension des fermes existantes
* la revendication d'avantager fiscalement les ventes de biens à destination de l'installation plutôt que de l'agrandissement d'autres fermes
* la maîtrise du prix de vente du foncier agricole pour lutter contre la spéculation foncière
* la prise en considération des nouveaux modes d'accès au foncier (achat en collectif, installation sur terres de collectivités...)
* la protection du statut du fermage
 
[*chiffres AGRESTE IDF-recencement 2010].

En téléchargement :

    Flyer ferme-ouverte
Crédits photos : CP IDF
CAMPAGNES SOLIDAIRES
NOUS CONTACTER Confédération Paysanne d'Île de France

Pour toute information: idf@confederationpaysanne.fr / 06 50 47 74 63

Daniel EVAIN, porte-parole de la Confédération paysanne IDF: agrostis (at) orange (.) fr / 06 84 06 64 38